PÔLE INSERTION PROFESSIONNELLE

Le dispositif d’appui à l’insertion professionnelle de l’AFTC Lorraine, à destination des personnes cérébro-lésées, a évolué de manière constante depuis 2014. Dynamique issue d’un projet innovant pensé et soutenu par l’AFTC Lorraine depuis 2013 en partenariat avec l’Agefiph, le pôle insertion professionnelle s’est transformé en 2018, dans le cadre de son conventionnement.

Éléments du conventionnement

  • 200 heures réparties en 5 modules
  • Public : Personnes traumatisées crâniennes et cérébro-lésées
    • Bénéficiaires de l’article L5212.13 du Code du travail, titulaires d’un titre en cours de validité,
    • Inscrites ou non à Pôle Emploi, et nécessairement engagées dans un parcours visant l’insertion en milieu ordinaire de travail, accompagnées par un opérateur d’insertion professionnelle.
  • Une coordinatrice de parcours – Un moniteur d’ateliers

Résultats obtenus

25 personnes accompagnées du 1er décembre 2017 au 12 octobre 2018.

L’analyse des parcours, met en évidence, la pertinence et la raison d’être d’un tel dispositif. 13 personnes accueillies, sur 9 mois plein de fonctionnement et si toutes ont formalisé leur projet :

  • 4 personnes accompagnées ont concrétisé ce dernier
  • 4 personnes ont trouvé un emploi ; soit 31% des personnes suivies
  • 2 personnes sont orientées vers le secteur médico-social (soit 15,5%)
  • Les parcours des autres participants sont en cours d’inscription dans l’une ou l’autre des phases :
    • Diagnostic et évaluation,
    • Recherche de lieu de stage ou d’emploi,
    • Finalisation d’un contrat de travail.

Ces résultats sont positifs car pour 4 de ces personnes, elles étaient entourées de plusieurs partenaires qui n’ont pu, par manque d’expertise, pérenniser l’accompagnement et concrétiser la dimension professionnelle. On observait donc une intervention à l’acte et un effet « papillonnage ».

En effet, en moyenne ces personnes pour lesquelles le dispositif a démontré une efficience en 8 mois sont :

  • demeurées inactives une trentaine de mois par le passé et sans proposition de stage ou de situations favorisant l’accès ou le retour à l’emploi,
  • se sont vues proposer un stage en inadéquation avec leurs attentes,
  • ont mobilisé 2,25 acteurs ou dispositifs d’accès à l’emploi, spécialisés ou non.

Ces résultats sont optimum, car selon les données AFTC Ile de France, l’accompagnement individualisé de type « job coaching » favorise à 88% la concrétisation de la démarche professionnelle (embauche), suite à un accompagnement d’une durée moyenne de 23 mois.